Osez l’Europe du Travail

0
426
Spread the love

De nos jours, il est indispensable de penser une économie équitable et avantageuse pour tous. Les nombreux bouleversements auxquels le monde fait face obligent les gouvernements à changer leur économie pour corriger les déséquilibres engendrés. En France, il est plus que tant de reconstruire l’économie, afin d’offrir d’autres alternatives aux citoyens. C’est d’ailleurs la raison de leur combat actuel. Cependant, il ne suffit pas de vouloir, il faut oser. Oser les nouveaux modèles, la mobilité, oser l’Europe du travail.

POURQUOI TRAVAIL ET LA MOBILITÉ

La Mobilité

En Europe, plus de 17 millions de personnes ont leur activité professionnelle dans un État autre que celui d’où ils sont originaires. Ce chiffre représente le double des statistiques d’il y a une dizaine d’années. En réalité, ces 17 millions de travailleurs européens représentent une évolution de fond. Ils vont bien au-delà des problèmes du travail détaché et de l’intensification de la lutte des 27, bientôt 26, contre le dumping social. Le fait de se déplacer à l’intérieur de l’UE est en train de devenir la norme. On parle de mobilité internationale. Elle se traduit par les stages à l’extérieur de son État d’origine, les échanges universitaires, les volontariats, etc. La mobilité internationale est devenue incontournable et représente de nos jours un enjeu majeur pour les français, en particulier pour les entreprises, les salariés et les travailleurs indépendants. D’après une étude réalisée par le cabinet Boyden et L’IFOP, 66 % des cadres français ont adopté la mobilité qui compte d’ores et déjà comme un véritable accélérateur de carrière et donc un levier très important de l’économie.

Le travail indépendant

Comme la mobilité, le travail indépendant est également en vogue. Il s’étend progressivement à tous les secteurs d’activité et se diversifie. Il y a un renouvellement des réalités qu’engendre le statut d’indépendant et ses nombreux avantages charment de plus en plus de monde. Au départ, il n’était utilisé que dans les secteurs comme l’informatique, le conseil, etc., mais désormais il est présent même dans les domaines de la construction, du social et de la culture. La rencontre de l’offre et de la demande se fait désormais sous d’autres conditions. Le portage salarial connaît un essor fulgurant. D’après une récente étude, le freelance est maintenant aisément adopté par près de 90 % des prestataires indépendants. Tout le monde comprend que ces statuts sont une opportunité inouïe d’être indépendant et de s’assurer un revenu complémentaire.

Une envie d’améliorer ses conditions de vie

Bien sûr, toutes ses nouvelles formes de travail sont clairement encouragées par l’avènement du numérique. Mais si elles prennent autant d’ampleur, c’est tout simplement parce que de plus en plus de salariés désirent améliorer leurs conditions de vie et qu’il font confiance au portage salarial qui leurs offre des conditions de travail sécurisantes. Ils sont désormais de plus en plus mobiles, toujours à la recherche du bien-être. Ils migrent donc vers Berlin, Lisbonne ou Riga. L’Europe est donc devenue aujourd’hui un creuset. Elle inspire, incite au changement, amène les uns et les autres à oser l’indépendance et à saisir les opportunités. Face à cette mondialisation menaçante, qui rend précaire, l’Europe constitue une chance de vulgariser le « Made in France ».

Alors, pourquoi ne pas en profiter ?

Comme l’explique notre président, l’Europe loin d’être un simple marché est également un projet. Les futures élections vont certainement déterminer l’image de l’avenir. Mais en dehors de toutes considérations politiques, il est important d’avoir les yeux rivés sur l’avenir, de s’unir. L’unité doit être consolidée et façonnée au regard des valeurs et des intérêts communs. Bien sûr, il est indispensable d’harmoniser les politiques sociales, environnementales et fiscales. Les Européens doivent s’inspirer mutuellement. Chaque travailleur, chaque prestataire œuvre pour son futur, celui des siens et n’est plus limité à sa ville, sa région, son pays, beaucoup peuvent offrir leur savoir-faire dans tous les pays Européens et c’est une réelle avancée.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : Licence accordée