Quel statut pour le mandataire immobilier ?

0
189

Vous êtes mandataire immobilier et avez décidé de vous lancer dans l’aventure de l’indépendance. Mais quel statut choisir ? Vous avez le choix entre la micro-entreprise, anciennement appelée auto-entreprise ou le portage salarial. Si beaucoup optent pour la première solution, le portage salarial est devenu au fil de ses évolutions, une option qui séduit de plus en plus de professionnels.

LES ATOUTS ET DIFFÉRENCES DES DEUX RÉGIMES

Portage salarial, pas de statut

Sous le régime du portage salarial le mandataire immobilier est salarié, il n’a donc aucun statut juridique à créer. Il lui suffit de s’inscrire auprès de la société de portage salarial, tel Freecadre Immobilier, spécialisée dans cette profession et de réaliser sa première mission. Quant à sa couverture sociale elle est identique à celle du salarié.
L’auto-entrepreneur sera à contrario moins bien couvert au niveau social et ne pourra prétendre à des allocations chômage en cas de manque d’activité. Même si les formalités d’inscription sont simplifiées, le professionnel devra réaliser quelques démarches.

Des formalités administratives simplifiées

En portage salarial, le mandataire indépendant est entièrement déchargé de la gestion administrative de son activité qui est assurée par la société de portage salarial. Un temps précieux ainsi gagné que le mandataire pourra consacrer à l’exécution et la recherche de missions.

Des plannings qui doivent s’adapter

L’auto-entrepreneur devra quant à lui, prévoir dans son planning, un temps pour la comptabilité, les formalités, l’émission des factures, le suivi des règlements…. Attention toutefois, l’auto-entrepreneur n’est pas soumis à la TVA à l’inverse du salarié porté qui peut cependant la récupérer au travers des frais et investissements professionnels facturés au nom de la société de portage.
Enfin en auto-entreprise le professionnel a un plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser ce qui n’est pas le cas pour le salarié porté. Même si ce taux vient d’être relevé, un bon négociateur immobilier le dépassera rapidement.

Des coûts différents

Le mandataire immobilier sous le statut de porté doit s’acquitter des frais de gestion versés à la société de portage sans oublier les cotisations patronales et salariales, ce qui représente un coût d’un peu moins de 50%, celui de la sécurité en quelques sortes.
A contrario, l’auto-entrepreneur a plus d’indépendance avec des revenus qui ne sont pas assujettis à ces prélèvements, les cotisations sociales s’élevant de 22% à 25%, cependant ce professionnel doit souvent faire appel aux services d’un comptable et d’assurances complémentaires.

LE PORTAGE SALARIAL UN STATUT BIEN ENCADRÉ

Une convention collective et une branche professionnelle

Une convention collective a été mise en application en juillet de cette année, ce qui en fait un régime sûr et garanti pour exercer une activité professionnelle comme celle de mandataire dans l’immobilier. Apparu dans les années 1990, le portage salarial a vu le jour afin de donner aux cadres la possibilité d’exercer leur activité tout en cherchant un emploi. Un statut qui a beaucoup évolué pour apparaître dans le code du travail en 2008 et être mieux encadré par l’ordonnance N°2015-380 du 2 Avril 2015. Les négociations qui ont suivies ont donné lieu à cette convention collective qui permet la promotion du portage salarial.

Des dispositions à prévoir pour 2018

Cette convention collective du portage salarial apporte aux indépendants, dont les mandataires immobiliers, toute la protection liée au statut du salarié et s’étend désormais également aux non-cadres. Une sécurité qui s’applique tant aux contrats de prestations qu’à la formation professionnelle. Afin de poursuivre ces améliorations, d’autres négociations amenant des améliorations sont à prévoir pour l’année à venir, faisant ainsi du portage salarial une alternative sérieuse pour les professionnels désireux de devenir indépendants.

Un statut qui progresse

Les professionnels qui optent pour le portage salarial sont de plus en plus nombreux atteignant aujourd’hui dans l’hexagone, 78.000 rien que dans l’immobilier et nul doute que ce chiffre va poursuivre son évolution, les spécialistes envisageant 600.000 salariés portés toutes activités confondues d’ici à 2025.

Quelles sont les raisons de choisir le portage salarial ?

Le régime de salarié porté est souvent préféré par les mandataires immobiliers, consultants et prestataires de services qui souhaitent être indépendants car il leur donne une couverture sociale identique à celle des salariés. C’est également la possibilité de se consacrer pleinement au développement de son activité, les tâches administratives étant assurées par la société de portage salarial. Tandis que l’auto-entrepreneur doit prendre en charge son activité et la gestion de celle-ci…

Une étape transitoire pour tester son projet

Le portage salarial peut également être la possibilité donnée à un mandataire immobilier de tester son projet professionnel avant de choisir par la suite celui de la micro entreprise. Ainsi le professionnel peut se lancer dans l’aventure de l’indépendance en conservant une sécurité rassurante.

Freecadre pour un accompagnement tout au long de son projet

En choisissant la société Freecadre pour exercer en portage salarial, le mandataire immobilier opte pour une équipe de professionnels qui mettent toutes leurs compétences à leur écoute et leur service. C’est également une société qui offre un réseau au sein duquel, un suivi est assuré et des formations accessibles.

EN CONCLUSION

Le portage salarial est une très belle opportunité pour un mandataire immobilier de devenir indépendant. Un statut très bien encadré pour lequel la législation ne cesse d’évoluer pour un régime plus sécurisant et facile à gérer.

Article rédigé par l’équipe Freecadre et publié sur le site le 7 Novembre 2017
Crédit Photo : Licence accordée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir un commentaire
Merci de renseigner votre nom