Tout savoir sur la différence entre le portage immobilier et les autres statuts d’indépendants

0
235
Spread the love

Afin d’exercer pleinement et en toute indépendance leur activité, les professionnels de l’immobilier doivent choisir parmi plusieurs statuts juridiques. Selon leurs objectifs, les indépendants sont appelés à opter pour le statut dont les caractéristiques correspondent le mieux à leur vision. Depuis quelques années, le portage salarial immobilier est de plus en plus plébiscité en raison de ses caractéristiques particulières.

COMPRENDRE CE QUI DIFFÉRENCIE CES STATUTS

Une stabilité comparable à celle d’un salarié classique

Le portage salarial immobilier est une innovation en ce qui concerne les statuts juridiques des indépendants. Il ne se présente pas comme une déclination des autres statuts, car il apporte un concept tout nouveau. Il permet au professionnel indépendant de confier son activité à une société dite de portage salarial. Avec cette action, il se lie à ladite société par un contrat de travail et obtient donc les mêmes avantages qu’un salarié classique. Par la présente, il sera donc difficile de réaliser une comparaison avec les autres statuts qui ne tiennent qu’au profil d’indépendant. Grâce au portage salarial, le professionnel appelé désormais salarié porté a le droit de bénéficier du régime général de la Sécurité sociale et de souscrire à diverses assurances (prévoyance, mutuelle, retraite, chômage, etc.). Ce qui signifie qu’il reste tout à fait stable malgré la grande autonomie dont il dispose.

Des bénéfices économiques considérables

Sur le plan économique également le portage salarial dans le secteur de l’immobilier est différent des autres statuts d’indépendant. Il est d’ailleurs plus avantageux pour le professionnel. En effet, le salarié porté reçoit à la fin de chaque mois un salaire qui dépend des missions qu’il a réalisées. Il négocie lui-même les tarifs de sa prestation et même la prise en charge de ses frais professionnels auprès de ses clients. Il peut même réussir à déduire entre 4 et 10  % de ses frais fixes du total de son chiffre d’affaires, et tout cela en dehors de la rémunération variable. Il devra juste veiller à ne pas excéder 75 % du plafond prévu par la Sécurité sociale. Ce qui signifie que contrairement aux autres indépendants, le salarié porté a plus de chance de se faire de gros profits. Et contrairement au salarié classique, sa rémunération dépend de lui.

Une absence de lien de subordination

Le mandataire immobilier qui choisit d’effectuer son activité en portage salarial n’est soumis à aucune hiérarchie et n’est juridiquement subordonné à personne. Il réalise des prestations pour l’entreprise cliente, ce qui signifie qu’il peut choisir ses propres méthodes de travail. Il n’est en aucun cas sous les ordres de celle-ci et encore moins sous ceux de la société de portage. Il a pleinement le droit de refuser des missions si elles ne lui conviennent pas. Certes, la société de portage peut exercer un droit de regard sur son activité parce qu’elle le représente juridiquement. Mais là encore, elle ne peut faire usage de ce droit qu’à travers un rapport mensuel. Il n’est pas habilité à intervenir dans l’activité proprement dite.

IL EXISTE UNE NUANCE ENTRE PORTAGE SALARIAL, ENTREPRISE INDIVIDUELLE ET MANDATAIRE INDÉPENDANT

Certaines personnes sont tentées d’établir une correspondance entre ces trois statuts. En effet, l’entreprise en société, l’auto-entreprise sont également des statuts qui avantagent l’indépendant et lui permettent de conserver toute son autonomie financière et décisionnelle. Cependant, en optant pour ces statuts, le mandataire immobilier va au-devant d’une gestion administrative qui s’avère très contraignante. Or, en portage immobilier, c’est la société de portage qui s’occupe de la gestion administrative du l’activité du porté, lui laissant ainsi le champ libre pour effectuer ses missions. De fait,ce dernier peut générer plus de revenus et effectuer une prospection commerciale efficace. Sans oublier qu’en portage salarial, il est accompagné par des professionnels pouvant lui donner des conseils et lui éviter les erreurs de débutants. 

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier
Crédit photo : Licence accordée