Un statut pour les professionnels du digital

0
346
Spread the love

Vous êtes freelance et vous intervenez dans le secteur du digital, pourquoi ne pas oser le portage salarial ? C’est un statut innovant et particulier qui permet au travailleur de mener ses activités en toute autonomie et de bénéficier par la même occasion des avantages du statut de salarié. Quelles sont les implications du portage salarial ?

UN STATUT POUR LES TRAVAILLEURS DANS LE DIGITAL

Les entreprises qui offrent des services dans le digital voient leur besoin grandir de jour en jour. Elles ont plus que jamais besoin de gagner du marché et d’être compétitives. Dans un monde où le numérique prend de l’ampleur, il est vraiment important pour ces entreprises d’être performantes.
Grâce à l’ordonnance du gouvernement, le portage salarial est devenu le statut préféré des travailleurs du numérique. Le fait est qu’il est entièrement adapté aux exigences de ce marché en pleine expansion. Il permet de travailler en toute autonomie et de bénéficier par la même occasion des avantages du statut des salariés.

QU’EST-CE QUE C’EST QUE LE PORTAGE SALARIAL ?

En quoi consiste ce statut ?

C’est un entre-deux entre les statuts de salarié et d’indépendant. Il met en relation trois parties à savoir : le salarié qui porte le titre de « porté », l’entreprise cliente et la société de portage. Le fonctionnement de ce statut est assez simple. Le salarié porté recherche des missions dans lesquelles ses compétences sont requises.
Une fois qu’une entreprise cliente lui confie une mission, il a recours à une société de portage pour abriter son activité. De cette manière, il peut se consacrer entièrement à son activité laissant la gestion administrative aux bons soins de la société de portage. À la fin de la prestation, les honoraires du porté sont versés à sa société de portage qui se charge de le lui verser sous forme de salaire. Avant, elle prend la peine de soustraire du revenu net du porté, ses frais de gestion et le montant des cotisations sociales de ce dernier.

Les contrats en portage

Puisqu’il s’agit d’une relation tripartite, il n’y a pas qu’un contrat de travail en jeu. Étant salarié de la société de portage, le porté est lié à elle par un contrat de travail classique qui définit les termes de leur collaboration. Étant un prestataire de l’entreprise cliente, le consultant est lié à elle par un contrat de prestations classique. Pour finir, il existe une convention de portage qui définit les termes d’hébergement de l’activité du consultant. C’est dans cette convention que figurent les détails des différents frais retenus par la société de portage sur les honoraires de son porté.

POURQUOI CHOISIR LE PORTAGE SALARIAL POUR LES PRESTATIONS DU DIGITAL ?

Le marché du digital est très peu stable, donc le premier problème dans ce secteur d’activité, c’est qu’il est incertain. Le succès de la plupart des prestations dans le digital repose sur la capacité de rendre son activité la plus visible possible. Il faut pouvoir faire connaître ses compétences au plus grand nombre et se faire recommander. De plus, il faut savoir se tenir à flot, car le bateau peut couler à n’importe quel moment. Avec le portage salarial, les professionnels qui ont besoin d’assurance peuvent bénéficier des avantages des salariés tout en pilotant leur activité de façon indépendante.

Le portage salarial est un statut de choix

Les professionnels du digital peuvent, grâce au portage salarial, bénéficier d’une protection sociale et surtout d’une assurance chômage. De plus, ils jouissent d’un accompagnement via un compte personnel de formation qui leur est fourni par leur société de portage. Il ne s’agit plus d’un freelancing classique où l’indépendant est livré à lui-même. Pour finir, le professionnel peut se concentrer sur ses prestations parce que la gestion administrative de son activité est déléguée à sa société de portage.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : Licence accordée