À quoi servent les frais de gestion dans les entreprises ?

0
250

Les établissements financiers font payer aux entreprises ou aux particuliers des frais de gestion pour entretenir leurs placements. Ces frais sont destinés à deux grands desseins : servir au fonctionnement de l’établissement et entretenir le compte de l’investisseur.

DÉCOUVRIR LES ROUAGES DES FRAIS DE GESTION

Comprendre les frais de gestion

Dans la première partie, les frais servent à financer les activités marketing, les diverses prestations, l’administration, les cotisations sociales, etc. En fonction du support sur lequel se trouve l’investissement c’est-à-dire en euros ou en unité de compte, le pourcentage de ces frais se situe entre 0,5 et 3 %. Bien entendu, ce montant est défalqué de la somme totale disponible sur le compte.
En général lorsqu’un investisseur place son argent dans un compte auprès d’un organisme financier, c’est dans le but d’obtenir des intérêts. Intérêts qui entrent également en ligne de compte dans la constitution des frais de gestion.
Cela signifie que plus les besoins en frais de gestion sont grands, plus le pourcentage proposé par l’institution est grand. C’est pour cette raison que les organismes financiers en ligne proposent des pourcentages généralement bas.

Comment se comportent les frais de gestion dans une entreprise classique ?

De façon classique, les établissements financiers sont le pont qui lie le client à l’investisseur. Ils sont encore appelés société de gestion. Leur gestion se catégorise généralement, en deux composantes : celle financière et celle administrative. La gestion administrative concerne le commissariat aux comptes, la gestion des actifs, le calcul de la valeur liquidative, etc. pour toutes ces raisons, le pourcentage proposé par chaque entreprise dépend de son mode de gestion et du type de fonds.
Si l’entreprise fonctionne sous la gestion active, elle est obligée de faire du bénéfice, quelle que soit la situation du marché. Alors, que les actions soient en hausse ou en baisse, il n’est pas question que l’entreprise ralentisse. Si la performance de l’entreprise est plus élevée en gestion active qu’en gestion passive, le pourcentage des frais de gestion l’est tout autant.
De même, le pourcentage sera plus faible s’il s’agit d’un placement sous forme monétaire que si l’entreprise doit gérer des investissements sous forme d’action. Tout simplement parce que dans ce dernier cas, la gestion implique plus de tâches. Par exemple, l’entreprise devra faire appel à un courtier pour vendre les actions sur le marché. Ce qui n’est pas contenu dans les frais de gestion.

LES FRAIS DE GESTION DES SOCIÉTÉS DE PORTAGE SALARIAL

Qu’en est-il des frais de gestion ?

Ici, ces frais servent tout simplement à payer l’entreprise pour les services rendus. Ils sont donc à hauteur des dépenses engagées par celle-ci pour s’occuper de la gestion administrative, financière, comptable, et juridique de l’activité du salarié porté. La société prélève entre 5 et 10 % des honoraires versés (hors taxe) au porté, par le client. Le salaire du salarié porté dépend donc du pourcentage de ces frais de gestion.
En général, les entreprises optent pour le pourcentage qui induit un faible taux afin de permettre au porté de disposer d’une somme conséquente après calcul.
Les frais de gestion sont un critère de choix très important, mais il ne faut pas s’arrêter à ce seul paramètre. Le tout n’est pas de sélectionner l’entreprise qui propose des pourcentages moins élevés. Il faut pouvoir s’assurer du contenu de ces frais. Si l’entreprise inclut des services de qualité et surtout en nombre important, le taux doit forcément évoluer avec. Des taux faibles peuvent parfois cacher des frais, des prestations non couvertes tandis qu’un taux plus élevé peut être au final plus attractif. Bien peser le pour et le contre avant de choisir la société de portage salarial qui vous accompagnera, le tout est de trouver un équilibre entre les services proposés et le taux affiché.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : Licence accordée