Comment calculer son congé maternité ?

0
697
Spread the love

Lorsqu’une femme donne naissance à un enfant, elle se voit dans l’obligation de prendre un congé maternité. Au cours de ce moment inactivité, elle perçoit des indemnités qui ne sont pas les mêmes pour toutes les salariées. En effet, ces indemnités prennent en compte bon nombre de paramètres dont il est important de prendre connaissance. Surtout en ce qui concerne le portage salarial qui est un nouveau statut.

TOUTES LES FEMMES ONT DROIT AU CONGÉ MATERNITÉ

Quand est-ce que les indemnités s’appliquent ?

Avoir un enfant est la plus belle chose qui puisse arriver à une femme. Mais étant salariée, il arrive que la joie de l’accouchement soit très vite gommée par l’inquiétude de l’absence de revenu engendrée par cet arrêt du travail. C’est pour cette raison que les nouvelles mamans salariées perçoivent des indemnités pendant leur congé maternité. Elles pourront donc profiter pleinement de ce moment heureux.
Ainsi, dès lors qu’une femme est salariée et qu’elle accouche, elle a droit à un congé maternité et à des indemnités. Il n’y a donc aucune condition d’éligibilité. Qu’elle soit CDD ou en CDI, la salariée doit juste présenter un certificat médical qui atteste de sa grossesse. À parti de cet instant, son employeur est tenu d’intégrer le fait qu’il devra interrompre momentanément son contrat. La Sécurité sociale quant à elle devra verser pendant toute la durée du congé, une indemnisation journalière.

Des calculs qui diffèrent selon les situations

Toutes les femmes ont peut-être droit au congé maternité et aux indemnités, mais elles n’ont pas toutes, droit à la même somme. En effet, pour calculer la somme à verser à la nouvelle maman, il faut se baser sur certaines données qui diffèrent d’une femme à une autre. Il s’agit : du nombre d’enfants à charge, de la nature de l’accouchement et des exigences des conventions collectives. Cependant, la durée du congé est comptabilisée dans le calcul de la retraite et de l’ancienneté. Et bien sûr, ceci est valable pour toutes les femmes salariées qu’elles soient portées ou pas.

COMMENT CALCULER SON CONGÉ MATERNITÉ ?

Comment se fait le calcul en général ?

Il existe certains sites qui permettent en un clic de calculer le montant des indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale. Il suffit de se rendre sur l’un de ces sites et de renseigner quelques informations à savoir : la nature du contrat de travail (CDD ou CDI), la situation professionnelle et la date de début du congé maternité. Il faut terminer en renseignant les montants des revenus bruts des trois derniers mois.
Supposant qu’une salariée perçoive 2000 €/mois comme revenu brut, la Sécurité Sociale lui versera 48 €/jour pendant son congé. Ce qui équivaut à 1440 €/mois. Ainsi, 3000 € de salaire brut par mois engendreront 73 €/jour soit 2190 €/mois.

Qu’en est-il des cas particuliers ?

Il peut arriver que la nouvelle maman soit au chômage ou travaille de façon saisonnière ou intermittente. Elle a également droit au congé maternité, mais naturellement son calcul se fera sur les bases différentes des celles des femmes salariées. Le processus est le même que celui décrit plus haut, avec pour seule différence que c’est le montant des revenus bruts des 12 derniers mois qu’il faudra renseigner.

Comment se fait le calcul en portage salarial ?

« Les femmes salariées portées doivent suivre la même procédure de calcul que celles en situations particulières. Ici, il faudra signaler le cas à la société de portage salarial en soumettant l’attestation médicale et la date prévue pour le début du congé. La société de portage aidera au calcul en intégrant les bulletins de paie des derniers mois de travail. Après cela, la salariée portée pourra prendre connaissance du montant de ses indemnités journalières et en profiter.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : Licence accordée