De quelle manière peut-on facturer ses services de freelance ?

0
174

Le but ultime d’une prestation est la rémunération qui en découle. Estimer la valeur des services fournis dans le métier de consultant freelance est parfois complexe et vous pouvez y consacrer plus de temps que vous n’aurez prévu. Toutefois, il est possible de s’en sortir grâce à des méthodes qui aident à la résolution de ces genres de problèmes. Avec l’accompagnement et les conseils des collaborateurs de Freecadre, en terme de tarification, vous pourrez aisément exceller dans ce domaine.

LA BONNE TARIFICATION POUR LA BONNE PRESTATION

Les techniques de sourcing pour l’estimation de ses services de freelance

Facturer des prestations fournies exige un travail minutieux. Il n’est pas rare de voir des spécialistes qui n’arrivent pas à estimer leur travail à sa juste valeur. L’un des secrets pour une bonne facturation est la gestion régulière de sa comptabilité. Vous devez périodiquement faire vos comptes et décider quand il faut augmenter les tarifs de vos prestations.
Les techniques de sourcing consistent à mettre les moyens en œuvre pour se procurer les informations de vos concurrents afin de vous situer sur le marché qui vous correspond le mieux. Cette veille concurrentielle permettra d’exécuter différentes tâches compte tenu de vos objectifs. Cela vous permettra également de proposer des tarifs adaptés.

Déterminer ses tarifs de travailleur indépendant et énumérer ses dépenses

Vous avez la possibilité d’opter pour un forfait ou un Taux Journalier Moyen (TJM). La détermination de ce dernier est un peu complexe et tient compte d’un salaire mensuel et d’autres éléments. Mais dans les deux cas, vous devez absolument vous référer aux prix des concurrents fournissant les mêmes prestations que la vôtre. Vous pourrez ainsi déterminer s’il faut vous aligner ou augmenter votre prix. Le diminuer n’est pas conseillé car il peut mettre en cause votre fiabilité. Cependant, avant de vous aventurer dans la fixation des prix, vous devez faire une liste de toutes vos dépenses personnelles et professionnelles. Vous pouvez même y ajouter les budgets liés à vos loisirs. N’oubliez surtout pas les cotisations sociales et les charges fiscales qui vous seront exigées selon votre activité et d’autres facteurs. Le but ici est de pouvoir fixer un tarif qui couvre toutes vos dépenses mensuelles tout en dégageant une marge bénéficiaire.

Le temps non refacturable, un élément clé de votre facturation

Hormis les dépenses essentielles dont vous avez fait la liste intégrale, il existe aussi l’élément « temps non refacturable » qu’il faut à tout prix intégrer. Cette notion fait ressortir le temps pendant lequel vous avez eu à faire des opérations annexes liées directement à votre activité, mais qui ne sont pas facturées aux clients. Il peut s’agir de démarches administratives, commerciales ou communicationnelles.

S’évaluer soi-même

Avant de procéder à une facturation, vous devez évaluer vos compétences. Sont-elles en accord avec votre prétention salariale ? Avez-vous des atouts qui peuvent vous démarquer de vos concurrents ? La réponse à ces questions vous permettra de mieux fixer le prix de vos prestations. Vous devez aussi penser à améliorer votre palmarès.

Devis, contrats et factures

Dans le processus de négociation avec vos potentiels clients, vous devez avoir à l’esprit qu’il faut établir d’abord un devis. Ce dernier est la preuve concrète de votre collaboration et vous épargne des situations d’arriérés. Il prouve aussi votre professionnalisme et permet au client d’avoir une idée de vos compétences. Vous pouvez faire suivre ce devis d’un contrat qui expose tous les détails de votre collaboration avec le client. Chacune des parties pourra le brandir lors d’un litige.
La facture est l’étape suivante du processus et grâce au back-office mis à la disposition par Freecadre, cette facturation n’est qu’une formalité dont il faudra tout de même s’acquitter.

Facturation optimiste et choix des clients

Vous devez être capable de défendre vos tarifs et votre prestation. C’est bien pour cela qu’un travail a été fait en amont. Votre tarification relève de votre professionnalisme et de votre expérience. Vous devez également être en mesure d’augmenter au fur et à mesure votre tarification selon la satisfaction de vos clients et la qualité de vos prestations.
Concernant le choix des clients, vous devez miser sur des clients qui ont la même aspiration que vous. En d’autres termes, ne vous attardez pas sur des clients qu’il faut forcer avant d’être payé ou qui n’inspirent pas confiance. Vous ne serez que retardé dans votre évolution.
Ces différents conseils vous seront d’une grande utilité dans votre processus de facturation. Suivez ces étapes pour obtenir une croissance de votre activité.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : PIXABAY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir un commentaire
Merci de renseigner votre nom