Découvrons les étapes clés pour devenir salarié porté dans le secteur de l’immobilier

0
290

Le statut de salarié comporte plusieurs avantages, notamment une bonne sécurité sociale pour les actifs. Cependant, il est possible de lui reprocher certains attributs comme l’absence d’indépendance dans l’organisation du travail. C’est à ce moment que le portage salarial se révèle une bonne alternative, notamment dans le secteur de l’immobilier. Il permet aux professionnels de l’immobilier de conserver les avantages sociaux du salariat et de jouir d’une totale autonomie dans l’exercice de leurs activités. Alors, pour ceux qui sont séduits par le portage salarial immobilier, voici comment l’adopter.

COMPRENDRE LE PORTAGE SALARIAL

Aujourd’hui, le portage salarial est une véritable révolution dans le domaine de l’emploi. Il séduit de plus en plus les professionnels notamment ceux de l’immobilier qui y trouvent le moyen de travailler en toute indépendance sans avoir à renoncer aux avantages du salariat. On peut donc dire que le portage se trouve à l’intersection du statut d’indépendant et de celui de salarié. Une telle association est possible grâce à la présence d’un contrat de travail qui lie le professionnel immobilier et une société dite de portage salarial. Celle-ci est chargée de le mettre en relation avec des agences ou réseaux immobiliers clientes pour qui il effectue des missions ponctuelles. Le portage suppose donc la présence de trois entités en relation.

Les avantages du portage salarial immobilier

De cette configuration tripartite découlent de nombreux avantages. Le premier est la possibilité de profiter tant des bénéfices du salariat que de ceux de l’indépendance. De fait, le professionnel qui est désormais appelé salarié porté peut cotiser aux divers régimes de la Sécurité sociale. Il peut également mener son activité comme tout autre entrepreneur, mais sans créer une entreprise. En signant le contrat de travail avec la société de portage, le porté lui décharge toute la gestion administrative de son activité. Il ne lui restera plus qu’à trouver ses propres clients, choisir ses missions en toute autonomie, et négocier ses honoraires. Toute la partie administrative étant laissée aux soins de la société de portage. Pour finir, avec le portage salarial dans le secteur de l’immobilier, le porté ne dispose pas de limite de chiffre d’affaires à respecter.

 

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES POUR ADOPTER LE PORTAGE SALARIAL

Trouver ses clients

La première étape pour devenir un salarié porté est de rechercher des missions qui correspondent à ses compétences. En tant que professionnel de l’immobilier, le futur porté doit trouver des agences immobilières ou des réseaux de mandataires prêts à lui confier des missions. Il devra ensuite discuter avec le ou les client(s) afin de fixer les modalités du contrat de prestation qui sera établi. Il s’agit entre autres de fixer les tâches à réaliser, le planning d’exécution de ces dernières et les honoraires à percevoir.

Trouver sa société de portage salarial

La seconde étape consiste à trouver une société de portage avec qui le professionnel pourra signer un contrat de travail. C’est à elle que reviendra la tâche d’accompagner les deux autres parties en rédigeant le contrat de prestation qui les liera et en représentant leurs intérêts à tous les deux. Il faut noter que le contrat de prestation établi doit fidèlement prendre en compte le résultat des négociations faites entre le porté et son client. Étant donné l’importance de son rôle, la société de portage doit être sélectionnée avec soin. Il est important d’en choisir une qui soit capable d’accompagner convenablement le salarié porté et surtout de prélever des frais de gestion proportionnellement aux services fournis.

Effectuer ses missions en toute indépendance

Une fois que les deux premières étapes sont effectives, il ne reste plus qu’à jouir pleinement de son statut de salarié porté. Le professionnel pourra choisir ses propres méthodes de travail et se constituer son propre portefeuille client. Il recevra à la fin du mois un salaire qui dépendra de ses honoraires en cotisant aux différents organismes sociaux.

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier

Crédit photo : Licence accordée