Devenir mandataire immobilier en portage salarial ?

0
647

Aujourd’hui en France les transitions professionnelles sont fréquentes. Généralement, les actifs préfèrent des métiers qui ne demandent pas de posséder des connaissances particulières et dans lesquels ils peuvent s’épanouir. Des caractéristiques qui font la particularité de la profession de mandataire immobilier, surtout lorsqu’elle est associée au portage salarial. Qu’est-ce qu’un mandataire immobilier et en quoi ce métier est indiqué pour une transition professionnelle ?

LE MÉTIER DE MANDATAIRE IMMOBILIER

Définition du métier de mandataire immobilier

Il s’agit d’un professionnel de l’immobilier qui travaille en indépendant pour le compte d’une agence immobilière ou d’un réseau de mandataires. La profession est régie par la loi Hoguet du 2 janvier 1970 et ne nécessite aucune compétence particulière si ce n’est une bonne connaissance du secteur immobilier. Dans le cadre de ses missions, le mandataire doit disposer d’une délégation de la carte professionnelle de Transaction Immobilière ou carte T. Cette dernière lui est fournie par son mandant qui est l’agence ou le réseau de mandataires. Il est important de faire une distinction entre un mandataire et un agent immobilier, bien que l’un comme l’autre assure pratiquement les mêmes fonctions. Le mandataire ne possède pas d’agence physique et ne dispose pas de la carte T.

Quel statut juridique pour un mandataire immobilier ?

Le mandataire est un professionnel indépendant. Pour exercer sa profession, il doit choisir entre différents statuts d’indépendant.

  • Il peut être un VRP salarié, c’est-à-dire qu’il reçoit une avance sur les commissions reçues dans le cadre des ventes ou locations immobilières.
  • Il peut opter pour le statut de micro-entrepreneur. Dans ce cas, il devra enregistrer son activité et s’acquitter de certaines charges fiscales.
  • Il peut choisir d’être salarié porté. C’est un statut qui permet d’allier l’autonomie de l’indépendant et la protection sociale du salariat.

Ces dernières années, le portage salarial a séduit bon nombre de français. Le mandataire en portage est appelé salarié porté et réalise ses missions sans se soucier de la gestion administrative de son activité. Cette dernière est d’ailleurs prise en charge par la société de portage.

LES MISSIONS DU MANDATAIRE IMMOBILIER

Le mandataire est chargé de réaliser la prospection commerciale. Il doit donc rechercher des mandants et renchérir son portefeuille client. Il doit également assurer les visites des biens immobiliers, réaliser des estimations et rédiger des annonces commerciales. Dans ce sens, il doit prendre des photos des logements en location ou en vente. Il a également pour mission de gérer les négociations immobilières et de rédiger les actes (compromis ou promesse de vente, bail de location, etc.). Pour finir, le mandataire a pour mission de conseiller ses clients.

COMMENT EST RÉMUNÉRÉ LE MANDATAIRE IMMOBILIER ?

Avec le statut de VRP ou de Micro-entrepreneur

Le système de rémunération dépend du statut du mandataire, mais aussi des clauses du mandat. Toutefois, en général, il est rémunéré sur la base de son travail. Cela signifie que, plus il réalise de transactions, plus sa commission sera conséquente. Bien entendu, c’est le mandant qui se charge de lui payer son dû.

Avec le statut de salarié porté

Avec du portage salarial, le mandataire est aussi rémunéré sur la base de son travail, au plus il va réaliser de transaction au plus son salaire sera élevé, mais ici, le salarié porté reçoit un salaire dont le montant est calculé sur la base des missions effectuées. La société de portage se charge de recouvrir les commissions auprès des agences clientes puis rémunère le salarié.

PORTAGE SALARIAL UN VRAI PLUS

Avec le portage salarial, le métier de mandataire immobilier est une aubaine pour deux raisons. Il permet de disposer d’une grande autonomie et la rémunération est évolutive, car dépendante de la performance du professionnel. Bien évidemment, des différences existent selon les statuts choisis. Mais il est très facile de se retrouver avec des rémunérations conséquentes. De plus, le mandataire est libre de choisir ses méthodes de travail.

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier
Crédit photo : Licence accordée