Être mobile professionnellement est une obligation dans l’immobilier

0
116
Spread the love

Alors que le marché du travail affiche depuis déjà plusieurs décennies plus de 3 millions de demandeurs d’emploi, le numérique modifie considérablement les métiers et les compétences. Certains disparaissent quand d’autres sont inventés. Devant ce constat, il semble évident que les professionnels se doivent de s’adapter à ces nouvelles activités et accepter la mobilité professionnelle garante de leur avenir. C’est le cas de l’immobilier qui ne cesse d’évoluer et qui impose aux négociateurs et autres mandataires de suivre ces changements.

DES MÉTIERS SONT DÉTRUITS LAISSANT LA PLACE À D’AUTRES EXPERTISES

De nouvelles missions

La révolution numérique a rendu obsolètes des compétences, des métiers n’existent plus mais de nouveaux ont été créés et d’autres se modifient parfois profondément. Face à cette transformation, les agences se renouvellent et proposent des services complémentaires voire parfois totalement différents de leurs missions d’origine. C’est le cas avec des prestations supplémentaires proposant un accompagnement de la visite à la conclusion de la vente, des conseils juridiques ou en matière de financement…

Les compétences doivent évoluer

Si les agences immobilières quelles qu’elles soient, se réinventent pour résister, il est également de leur devoir d’anticiper l’avenir des métiers de leurs négociateurs. Des professionnels dont les compétences doivent par conséquent évoluer, faute de quoi ils se retrouveront contraints à une reconversion difficile parce qu’imposée et trop tardive. De fait, la mobilité professionnelle est un impératif tant pour éviter un licenciement que pour acquérir de nouvelles compétences qui permettent d’occuper de nouveaux postes.

UN SUJET DEVENU STRATÉGIQUE

Les agences doivent anticiper leur avenir

Pour être en capacité d’aider efficacement leurs négociateurs à être mobiles professionnellement, les agences doivent pouvoir anticiper les besoins à venir de leur clientèle. Prévoir les nouvelles expertises qui vont être nécessaires afin d’être toujours compétitives. Le négociateur immobilier doit par conséquent être toujours formé à la législation, aux évolutions des méthodes de financement ainsi qu’aux nouvelles technologies en matière de travaux qu’il s’agisse de construction ou de rénovation ainsi que d’amélioration.

Des transitions professionnelles fréquentes

Les longues carrières au sein d’une même agence deviennent de plus en plus rares voire inenvisageables pour beaucoup. La concurrence est forte, le numérique évolue très vite, autant de facteurs qui, additionnés à la longévité d’une carrière professionnelle, font que peu de salariés restent employés au sein de la même agence tout au long de leur parcours.

UN ENRICHISSEMENT DES COMPÉTENCES INDISPENSABLE

Les salariés doivent réfléchir à leur parcours

Être employé à un poste donné pour un négociateur ne signifie donc plus avoir une carrière toute tracée sans avoir à se poser de questions, si ce n’est, en son temps, bénéficier de promotions en gravissant les échelons. De nos jours, le négociateur immobilier doit prêter une attention toute particulière à la diversité et l’enrichissement de ses compétences. Il doit, pour ne pas se retrouver sur le côté de la route professionnelle, réfléchir à son parcours, envisager des formations et prévoir d’éventuelles nouvelles formes de travail comme l’entrepreneuriat, la multi-activité ou encore le portage salarial.

Le numérique facilite la mobilité interne

Avec l’apparition des nombreuses évolutions numériques, les possibilités de se diversifier pour un professionnel de l’immobilier sont largement facilitées. Des formations à distance peuvent être suivies, de nouveaux métiers peuvent être exercés en freelance depuis son domicile… Autant d’opportunités à saisir.

UNE COOPÉRATION INDISPENSABLE DE TOUS LES ACTEURS

Mettre en place des partenariats

Pour que cette mobilité professionnelle soit possible dans les meilleures conditions pour tous, il est indispensable que chaque acteur du monde du travail coopère. Ainsi agences et organismes de formations pour ne citer qu’eux doivent collaborer. Des partenariats pourraient être établis en vue de partager, prêter ou encore transférer les compétences.

L’efficacité prouvée des réseaux sociaux

A l’ère où les Facebook, Twitter et autre Linkedin ont démontré leur efficacité en matière de mise en relation entre employeurs potentiels et demandeurs d’emploi, faire appel à ces nouvelles technologies se révèle être un impératif pour favoriser la mobilité professionnelle.

LE PORTAGE SALARIAL, UNE RÉPONSE PARFAITEMENT ADAPTÉE À CETTE MOBILITÉ

Un statut pour être indépendant sans risque

Le portage salarial c’est l’opportunité pour un professionnel de l’immobilier d’acquérir une autonomie totale tout en conservant l’intégralité des avantages sociaux du salariat. Il bénéficie ainsi de la couverture du régime général de la sécurité sociale, des allocations de pôle emploi durant les périodes sans contrat, mais également il ouvre des droits à la formation professionnelle, à la retraite ainsi qu’à la prévoyance.

Une société spécialiste de l’immobilier

Avec Freecadre Immobilier, le professionnel rejoint une société de portage salarial spécialisée dans son secteur d’activité. Ce sont ainsi des experts qui l’accompagnent pour son projet en lui apportant un cadre sécurisant et des réponses adaptées à son métier.
La mobilité professionnelle n’est donc pas une contrainte mais plutôt l’opportunité pour chacun des professionnels d’améliorer et diversifier leurs compétences et de s’ouvrir à de nouveaux horizons voire de réaliser des objectifs. C’est aujourd’hui le standard dans le monde du travail, mais également une chance pour tous de se dépasser et de donner vie à des projets. Et le portage salarial fournit ce statut idéal qui donne sécurité et indépendance.

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier et publié sur le site de 19 Juin 2018
Crédit photo : Licence accordée