Lancement officiel d’une fédération des partenaires de l’emploi

0
328
Spread the love

Le monde du travail est en pleine mutation et c’est un enjeu d’importance, voire même historique qui vient de se jouer avec la création d’une fédération des partenaires de l’emploi. Quatre fédérations viennent en effet, de mettre leurs différents passés de côté pour s’unir et aborder la révolution qui se prépare. Une structure qui entend être force de proposition et d’action en agissant avec les entreprises auprès du gouvernement.

AGIR COLLECTIVEMENT EST IMPÉRATIF

Une véritable association

Ce n’est pas une fusion mais bel et bien une association qui réunit donc désormais quatre fédérations pour répondre aux nouveaux enjeux du monde du travail. Celles de la formation professionnelle, du management de transition, des acteurs de l’intérim et du syndicat des professionnels de l’emploi en portage salarial, réunies pour agir collectivement. Une structure qui démontre la nécessité de s’adapter à un monde du travail qui évolue et des salariés en recherche d’autonomie et de flexibilité.

Fluidifier les statuts professionnels

Les responsables de ces différentes structures ont en effet considéré que, devant les opportunités et risques que présente aujourd’hui le monde du travail, il était indispensable de s’unir et de relever ces nouveaux défis avec, entre autres, une fluidité des statuts des travailleurs. Des actifs qui ont l’impératif de s’adapter et trouvent dans les nouvelles formes de travail une réponse à leurs attentes. Cette nouvelle fédération va ainsi leur permettre d’évoluer plus facilement.

Un changement d’état d’esprit s’impose

Les fédérations ont admis s’être, jusqu’à présent, trop focalisées sur la conservation et la préservation d’anciens modèles qui favorisaient leurs propres corporations. Une protection qui n’était finalement assurée que sur le court terme. Cette nouvelle fédération des partenaires de l’emploi est ainsi en parfaite adéquation et traduit un profond changement d’état d’esprit, conséquence de l’évolution du monde du travail, à l’image de la Belgique ou de l’Angleterre qui ont d’ores et déjà agit dans ce sens.

Contribuer à ce que tous les actifs du privé disposent d’un emploi

Servir de cadre à de futures initiatives

La nouvelle structure qui sera présidée par Patrick Lévy-Wait et dirigée par François Roux, souhaite faire évoluer la réglementation pour répondre à un monde du travail en profonde restructuration. Une association qui a pour objectif de servir de cadre aux nouvelles initiatives et pourrait être rejointe dans l’avenir par d’autres acteurs professionnels afin d’accroître encore ses actions.

Favoriser l’apparition des métiers de l’avenir

Les travailleurs privés ont de nombreuses préoccupations auxquelles cette fédération va apporter une réponse en leur permettant de tous accéder à l’emploi. Des solutions donnant à ces professionnels l’opportunité d’offrir leurs compétences aux entreprises qui en ont besoin selon le statut qui leur conviendra et leur octroiera le maximum de flexibilité.

Se baser sur les personnes et non plus sur les statuts

C’est une réconciliation de plusieurs structures sur différentes sujets, à savoir la mobilité des salariés, une transformation des métiers et un besoin de flexibilité des entreprises, qui doit, d’après les fondateurs de cette nouvelle fédération, être entreprise par la mise en place d’un modèle social basé, non plus sur les statuts mais sur les salariés eux-mêmes. Des travailleurs qui veulent accéder à l’autonomie et pour qui, le portage salarial, est entre autres, une forme juridique qui répond parfaitement à leurs attentes. Un statut qui leur attribue l’autonomie et la sécurité du salariat.

Une expérimentation dans les 6 mois à venir

Permettre une articulation plus simple des différents statuts

Qu’il s’agisse des travailleurs à temps partiel, en intérim, des freelances ou des salariés portés, tous devraient pouvoir, du fait de cette fédération, plus facilement passer d’un statut à l’autre. Une simplification qui nécessitera sans aucun doute des évolutions légales ou réglementaires, mais qui sont donc parmi les objectifs de la nouvelle structure.

Une place importante occupée par le portage salarial

Devant l’impératif d’agir, les fédérations qui viennent de s’associer, ont mis de côté leurs divergences passées et accepté d’intégrer les nouvelles formes de travail. C’est le cas par exemple du portage salarial, qui prend de plus en plus d’importance dans l’entrepreneuriat indépendant. Le fait que chacun des acteurs de cette fédération, se préoccupent de ce statut, démontre l’importance d’agir rapidement.

Le parcours professionnel doit être impérativement simplifié

De nombreux projets et actions sont prévus pour les mois à venir et il ne fait aucun doute que les fédérations ont pris en compte la nécessité de simplifier le parcours professionnel des actifs. Une exigence à laquelle ces acteurs souhaitent répondre au travers de différentes actions.

SE RÉUNIR POUR AGIR

Preuve que le monde du travail a été entendu par les fédérations, cette nouvelle structure entend s’adapter à son évolution et ses premières dispositions devraient être annoncées dans les six mois à venir. Un espoir pour tous les travailleurs qui doivent faire face aux mutations d’un monde du travail qui ne répond pas toujours à leur formation initiale. Il reste donc à rester très attentif afin de voir quelles seront les initiatives de cette fédération qui vient tout juste de voir le jour.

Article rédigé par l’équipe Freecadre et publié sur le site le 8 Mars 2018
Crédit photo : PIXABAY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir un commentaire
Merci de renseigner votre nom