Une solution d’avenir face au chômage : le portage salarial

0
388
Spread the love

Le portage salarial, ce concept situé entre le salariat et l’indépendance, pour ceux qui ne connaissent pas, permet au salarié porté de continuer de conserver son statut d’employé, tout en ayant la liberté de démarcher ses propres clients. D’un point de vue juridique devenir indépendant implique de nombreuses contraintes, nombre de risques liés qui sont gommés avec ce statut. Ceux qui recherchent un moyen de devenir indépendant ont une solution qui s’appelle le portage salarial.

POINTONS DU DOIGT L’AVANCÉE !

Les restrictions du droit du travail sur le portage salarial

L’État est le garant du bien-être de sa population. Dans cette optique, il se doit de prendre des dispositions afin de faciliter l’accès à l’emploi à toutes les personnes qui sont désireuses d’en trouver. De ce fait, le portage salarial semble une excellente alternative à la conjoncture du marché de l’emploi, d’autant que nombre de salariés aspirent à plus d’autonomie et plus de liberté d’entreprendre. Cette solution offre l’opportunité à tout travailleur d’entreprendre une activité indépendante tout en conservant son statut de salarié et les avantages qui vont avec.

Des blocages administratifs

Cependant, le cadre législatif mis sur pied par l’État ne favorise pas réellement la libération du travail. Il réserve exclusivement la solution du portage salarial au service des entreprises clientes. En d’autres termes, le service à la personne est exclu par le concept. Ceci est regrettable, car il s’agit d’un secteur d’activité en plein essor et qui va davantage s’étendre au cours des années prochaines.
Les conditions d’accès au statut de salarié porté sont autant de frein au développement de ce concept.
Les conditions salariales de base limitent considérablement le nombre des travailleurs éligibles au statut de salarié porté. Malheureusement, ce ne sont pas les seules restrictions d’accès à ce statut.

Les solutions proposées par Freecadre

Pour permettre au portage salarial de connaître une nette évolution, il faudrait apporter quelques modifications à la loi qui le régit.
D’abord, il faut envisager une libéralisation du travail en étendant ce statut à d’autres professions, beaucoup d’entrepreneurs sont en demande.
En effet, il faut que l’entrepreneur ait la liberté de créer son emploi dans le domaine du service et d’étendre son réseau. Il doit également avoir une totale liberté dans les missions qu’il souhaite effectuer. S’il le désire, il doit pouvoir accepter plus de missions. En somme, il doit bénéficier d’une autonomie totale et cela sans perdre les prérogatives liées à son statut de salarié. Il s’agit entre autres de la protection sociale, de l’accès à la formation et des cotisations pour le chômage.
En outre, malgré l’évolution remarquable du concept, il faudrait également penser au seuil minimum de salaire au SMIC. Cet ajustement permettra à une bonne partie de la population active de pouvoir prétendre au statut de salarié porté. Offrir la possibilité aux portés d’offrir leurs services à des clients particuliers et non plus seulement à des entreprises clientes serait également un excellent moyen de booster le marché.

Pour combattre toujours plus le chômage

En somme, en apportant quelques modifications à la loi sur le portage salarial, il serait facile de grandement faire baisser le chômage et de générer beaucoup plus d’emplois. Les bénéficiaires de ces ajustements ne seraient pas uniquement les travailleurs, mais tous en profiteraient, l’État ferait d’énormes économies sur les allocations chômage, l’économie serait également gagnante et avec l’emploi retrouvé, la consommation reviendrait.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : PIXABAY