5 choses à connaître avant de devenir un professionnel l’immobilier

0
149
Spread the love

Face à l’essor du secteur, de plus en plus de personnes désirent se reconvertir dans l’immobilier. En raison de cette croissance, l’immobilier est devenu un secteur très complétif qui répond à certaines exigences. Les professionnels qui y travaillent doivent être proactifs. De plus, dans 50 % des cas, les débutants sont en poste dès la première année. Freecadre Immobilier conseille et informe sur ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans une profession immobilière.

DANS L’IMMOBILIER C’EST LE MÉTIER COMMERCIAL QUI EST RECHERCHÉ

Avant d’entrer dans le secteur, il est important de garder à l’esprit qu’il requiert de vraies capacités commerciales. Quel que soit le poste visé, il va falloir aller à la recherche des mandats, mais aussi des clients. Ainsi, dès le démarrage, le nouveau professionnel devra se rapprocher d’une agence immobilière ou encore d’un réseau de mandataires pour leur proposer ses services. Une fois le mandat signé, il devra également aller à la rencontre de potentiels clients désireux de vendre un bien immobilier. Tout cela est sans compter sur la rude concurrence qui prévaut dans ce milieu.

L’EMPATHIE EST AU CŒUR DU SECTEUR IMMOBILIER

Ceux qui se trouvent à l’extérieur du secteur immobilier ont tendance à l’assimiler à une simple succession de transactions. Mais l’immobilier c’est bien plus que le seul fait d’acheter ou de vendre un bien. Tout au long du processus, le professionnel doit être patient, particulièrement pendant les négociations et surtout, il doit savoir tempérer certaines étapes très importantes pour la réussite de sa mission. Le secret pour y arriver, c’est d’avoir de l’empathie pour ses clients.
Le mandataire immobilier doit se mettre dans la peau du vendeur et aussi dans celle de l’acheteur afin de mieux comprendre leurs attentes, leurs motivations, leurs besoins, leurs intentions, etc. Il ne peut pas seulement se comporter comme un consultant extérieur qui donne son avis. Il doit participer aux réflexions afin de défendre la position des uns auprès des autres.

UN MÉTIER QUI SE CONSTRUIT AVEC LE TEMPS

Pour observer des résultats dans l’immobilier, il faut du temps. Généralement, une reconversion dans ce secteur ne réussit pas aux négociateurs qui sont accoutumés au court terme. Le fait est qu’on peut se retrouver à passer des semaines à réaliser sa prospection commerciale et même des mois pour dénicher, ne serait-ce qu’un seul acheteur potentiel. Il est donc nécessaire de prévoir beaucoup de temps à consacrer à ce secteur avant de se lancer dans cette aventure. Généralement, il est conseillé de compter toute année d’activité intense et d’implication totale pour commencer à voir les fruits de son labeur.

L’IMMOBILIER, CE SONT DES MONTAGNES RUSSES D’ÉMOTION

En immobilier, il faut s’attendre à passer par différents types de sentiment. La satisfaction, la crainte, le doute, l’épuisement émotionnel, la joie, etc. Puisque la grande partie de la rémunération est basée sur les ventes réalisées, le professionnel dépend entièrement du bon vouloir du marché. Si l’on est heureux et motivé après le succès d’une vente, le temps passer à se battre pour en obtenir un autre peut très vite décourager. De plus dans ce secteur, tout peut arriver. Tous les efforts peuvent être anéantis en un claquement de doigts. Mais c’est également ça, le défi. Le débutant doit avoir le goût du risque, mais aussi disposer d’un filet de sécurité et ne pas tout miser dès le départ sur l’immobilier.

UN MÉTIER PARFAIT POUR LES AUTODIDACTES

Le seul prérequis pour participer au monde de l’immobilier, c’est la capacité à bien gérer une activité commerciale. Pour le reste, le professionnel apprend au fil des expériences, des réussites et des échecs. Il acquiert également des connaissances auprès de ses pairs, mais surtout auprès des clients. Toutefois, compte tenu des implications juridiques des transactions, il est préférable d’avoir certaines notions théoriques dans ce domaine.

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier
Crédit photo : Licence accordée