Le Portage immobilier : la solution du mandataire pour entreprendre sans contrainte

0
135
Spread the love

Le Portage immobilier : la solution du mandataire pour entreprendre sans contrainte. Le Portage immobilier : c’est la solution pour entreprendre sans contrainte. Le rêve de tout travailleur c’est de trouver un équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle. Pour cela, il doit accéder à un certain niveau d’autonomie dans son travail. Chose qui n’est pas toujours évidente avec le salariat. Cependant, opter pour l’entrepreneuriat suppose une gestion administrative, fiscale et comptable qui peut être contraignante. Et si le portage salarial immobilier était le moyen de devenir indépendant sans faire face à toutes ces contraintes ?

UN MÉCANISME PARTICULIER POUR ENTREPRENDRE SANS CONTRAINTES

Figurant dans le Code du Travail, le portage salarial est un statut qui permet à toute personne désireuse d’entreprendre, de faire l’impasse sur les contraintes rencontrées. Son mode de fonctionnement implique la présence de trois parties à savoir :

  • L’indépendant, mandataire immobilier que l’on désigne ici par « salarié porté »,
  • L’entreprise cliente, qui est généralement une agence immobilière ou un réseau immobilier,
  • La société dite de portage salarial.

La société de portage emploie le mandataire indépendant en immobilier, qui lui, effectue des missions pour le compte de l’agence ou du réseau immobilier. Ainsi, le portage salarial implique la conclusion de deux contrats. Le premier est un contrat de travail et le second un contrat de prestations. La société de portage pour mandataire immobilier a pour rôle de prendre en charge la gestion comptable, administrative, juridique et fiscale de l’activité du salarié porté. En tant qu’employeur, elle lui verse un salaire mensuel calculé à partir du chiffre d’affaires qu’il a engrangé lors de ses missions.

La liberté de l’entrepreneuriat au cœur du portage salarial

Le salarié porté (mandataire) signe avec la société de portage salarial un CDD ou un CDI. En cela, il reste un salarié classique. Cependant, il n’en demeure pas moins un véritable mandataire indépendant, car il conserve toute son autonomie dans le travail. Il réalise lui-même sa prospection commerciale, négocie sa commission et les clauses du contrat de prestation et choisit les conditions d’exécution de ses missions. D’ailleurs, d’après l’article L. 1254-2 du code, c’est l’une des conditions sine qua non pour adopter le portage salarial immobilier. Ainsi, la grande liberté qui caractérise le statut d’indépendant reste de mise.

Comment se manifeste l’absence de contraintes dans le portage salarial ?

À plusieurs niveaux du processus de portage, l’entrepreneur immobilier est libéré des contraintes du statut d’indépendant.

  • Absence de gestion administrative. Tout d’abord, dès lors qu’il accepte d’être en partie salarié, le mandataire immobilier renonce à la création de sa propre structure juridique. En conséquence, il n’est plus obligé d’assurer la gestion administrative de l’activité. D’ailleurs, cette dernière est entièrement à la charge de la société de portage qui l’emploie.
  • Absence de gestion de la relation client.Toujours suivant le même raisonnement, le salarié porté n’est plus tenu d’assurer le processus de contractualisation, de facturation, ou encore de recouvrement des paiements. Toutes ces tâches sont laissées aux bons soins de la société de portage. Cette dernière s’occupe aussi de la comptabilité de l’activité. Ce qui constitue un véritable avantage pour les entrepreneurs qui ont toujours eu peur de ce volet.
  • Absence de gestion de la relation avec l’administration. L’entrepreneur porté se libère des contraintes liées à l’administration juridique et fiscale. La société de portage se charge aussi des tâches en rapport avec les déclarations de revenus, les paiements et bien entendu les cotisations sociales. Le salarié porté peut donc se concentrer uniquement sur ses prestations et sur la recherche de clients.

Le portage salarial pour plus de sécurité dans l’entrepreneuriat

Être employé par une société de portage suppose que l’on profite de sa couverture comme tout salarié. Le porté continue aussi d’être affilié au régime général de sécurité sociale. Il cotise pour sa retraite, souscrit une mutuelle d’entreprise et une assurance chômage, dans les mêmes conditions que les salariés classiques. Il est même possible sous réserve d’éligibilité de cumuler les allocations chômage et le portage salarial.

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier
Crédit photo : Licence accordée