Portage salarial : Forte hausse du taux de croissance en 2018

0
440
Spread the love

Situé à mi-chemin entre l’emploi salarié et l’auto-entrepreneuriat, le portage salarial est un concept qui a connu une nette évolution ces dernières années. En 2018, c’est une croissance de plus de 18 % qu’à connu ce marché. Les raisons de cette nette évolution sont nombreuses, mais la principale reste l’évolution du marché de l’emploi en France.

LES RAISONS DU SUCCÈS

La hausse du chômage pousse de plus en plus de professionnels à se pencher sur les solutions pour travailler en toute autonomie. Travailler de façon indépendante est en effet un bon moyen de palier aux désagréments d’un licenciement ou d’une pénurie d’emploi. Le portage salarial offrant la possibilité aux travailleurs de devenir indépendants sans pour autant perdre leurs statuts de salariés, on comprend que le concept séduise grandement.
Une étude réalisée conjointement par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) et le PEPS (Syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage salarial) dont Freecadre est membre, révèle des chiffres très prometteurs.
D’après les résultats de cette étude, 48 millions d’heures ouvrées en 2018 l’ont été en portage salarial.

Un concept à découvrir

Plus de la moitié des cadres ont déjà entendu parler de ce concept de travail. Les 3/4 d’entre eux y sont d’ailleurs très favorables. En outre, le 1/4 restant et même plus envisagent sérieusement adopter le statut de salarié porté d’ici les trois prochaines années.
Malgré leur expertise, les retraités sont peu sollicités par les entreprises, ces dernières auraient en effet une nette préférence pour les jeunes qui pourraient être plus dynamiques malgré une moindre expérience. La seule possibilité pour eux reste parfois de se convertir en travailleur indépendant. Un statut à haut risque surtout si le concerné n’a pas un apport financier personnel.
Les retraités souhaitant garder une activité sont ceux qui pourraient être intéressés par le portage salarial. Cependant, le nombre de ceux qui utilisent ce statut n’est pas supérieur à 6 %. De plus, ce chiffre n’a pas connu de hausse depuis 5 ans. Ceci est bien dommage puisque le portage salarial offre la possibilité au retraité de cumuler leur pension avec un statut de salarié porté.
Dans ce cas, on peut considérer le portage salarial comme une source de revenus complémentaires.

Pour une retraite à taux plein

Cette nouvelle forme d’emploi est aussi une perspective intéressante pour les séniors (50 ans et plus) qui visent une retraite à taux plein.
Pour ces deux profils (retraités et séniors), le portage salarial est un excellent moyen de mettre en avant leur expertise. L’avantage pour les entreprises qui les emploient est qu’elles ne sont pas obligées de les recruter ou de signer avec eux un contrat en CDD ou en CDI.
L’avantage pour le retraité ou le sénior est qu’il peut librement proposer ses services à plusieurs entreprises. Il conserve également une grande autonomie et son indépendance n’est pas compromise. De cette façon, le sénior ou même le retraité peut modifier sa retraite pour obtenir un taux plein ou plus.

Autres avantages du portage salarial pour les retraités et les séniors

Choisir le portage salarial permet également à ces deux profils de bénéficier de tous les avantages sociaux liés à un statut de salarié. Ainsi, comme tout travailleur, ils reçoivent un salaire mensuel et peuvent profiter d’une couverture sociale complète.
En outre, si leur société de portage dispose d’une mutuelle de santé, ils y ont également accès. Mais encore, en cas d’arrêt de travail, une indemnité journalière leur sera versée. Mais le plus intéressant reste sûrement le fait que ces profils ont également accès à une assurance chômage.
Il faut noter que le fait de travailler en tant que salarié porté ne fait pas perdre à un retraité sa pension vieillesse. La loi autorise en effet le cumul des deux. Il suffit pour cela de ne pas dépasser le plafond de revenu autorisé.

Article rédigé par l’équipe Freecadre
Crédit photo : PIXABAY