La transition professionnelle dans l’immobilier

0
428
Spread the love

Il est très difficile de s’épanouir dans une carrière qui semble ne pas être la nôtre. Les périodes d’épuisement, de découragement et de fatigue mentale subviennent bien plus vite quand on exerce une activité que l’on n’aime pas. Pour pallier cela, un nombre impressionnant de professionnels décide tous les jours de migrer vers d’autres activités. Beaucoup sont tentés par l’immobilier.

UN PHÉNOMÈNE D’ENVERGURE

La migration vers une autre activité professionnelle prend de plus en plus d’ampleur en France

A priori, réaliser une transition professionnelle est tout ce qu’il y a de plus salutaire pour un professionnel qui stagne. L’année dernière, un employé sur trois a réalisé une transition professionnelle ou tout au moins effectué des aménagements importants dans sa carrière afin de la faire évoluer.

On compte actuellement en France près de 10 millions d’employés, dont les agents immobiliers,qui sont touchés par ce phénomène. Les statistiques ont établi que 80 % d’entre eux seraient âgés de 18 à 26 ans. Ainsi, les jeunes sont plus concernés par cette migration. Cet état de faits est d’ailleurs compréhensif puisque la plupart des professionnels français qui travaillent à leur propre compte aujourd’hui sont jeunes. La suite logique de ce constat est que la transition professionnelle est un phénomène mû par le désir de découvrir de nouvelles approches, de nouvelles formes de travail, par la fièvre de la jeunesse et l’amour du risque s’il est limité.

Ce phénomène serait donc causé par les mutations importantes qui ont lieu sur le marché du travail ces dernières années. De ce fait, les compétences évoluent et donc les emplois également. Par ailleurs, l’on rapporte que 3,5 millions d’opportunités d’emploi vacantes sont toujours non pourvues.

Dans tous les secteurs d’activité on rencontre la même problématique. Les professionnels sont motivés par l’envie de sonder d’autres horizons et d’être épanouie. Pour mener une vie remplie, changer de profession s’impose comme une évidence. Il ne s’agit pas toujours d’une question d’amélioration du revenu ou d’employabilité. Parfois, la transition est propice pour réaliser des missions ponctuelles pour des entreprises dans le besoin.

Astuces pour changer sa carrière professionnelle

L’on ne peut plus nier l’implication des transformations digitales dans le processus de transition professionnelle. La technologie ayant occupé une place incontournable aujourd’hui, tous les professionnels, même dans l’immobilier n’ont plus d’autres choix que de s’adapter. Un nombre peu négligeable d’employés se sont retrouvés sans emploi à cause des machines. Il est donc tout à fait normal qu’ils décident de changer de carrière. Mais faire cette transition n’est pas une chose aisée. Il faut mûrir l’idée longtemps et y aller en douceur.

QUELQUES ASTUCES POUR UN CHANGEMENT EN DOUCEUR

Choisir avec précision le métier ou l’activité d’accueil

Il faut garder à l’esprit que changer de métier est la décision d’une vie. Beaucoup décident sur un coup de tête et n’établissent pas un plan d’attaque. Et c’est une grave erreur. Le professionnel doit mettre sur pied son projet et déterminer clairement ses objectifs. Si un professionnel désire par exemple transiter vers le monde de l’immobilier, il doit avoir une idée claire de son projet, de la branche dans laquelle il compte intervenir, de même que du type de client qu’il aimerait satisfaire. S’il n’est pas capable d’effectuer ces clarifications dans son esprit, il serait préférable qu’il retarde sa transition ou qu’il se fasse aider, chez Freecadre Immobilier, nous accompagnons aussi des candidats au changement.

Choisir le portage immobilier pour limiter les risques

Le portage immobilier est une solution de choix pour toute transition dans le monde de l’immobilier. Il permet au nouveau mandataire de se prémunir des éventuels risques liés à sa nouvelle activité. Le portage immobilier crée un cadre sécuritaire dans lequel le mandataire peut réaliser son plein potentiel tout en assurant ses arrières grâce aux cotisations sociales. De plus, avec ce statut, son patrimoine personnel n’est pas engagé ce qui n’est pas vrai pour d’autres.

Article rédigé par l’équipe Freecadre

Crédit photo : PIXABAY