Un salarié porté en immobilier peut-il cumuler le portage salarial et le statut de chômeur

0
298

Cette question, certains se la posent, peut-on être salarié porté et chômeur ? En clair, un salarié porté en immobilier peut-il cumuler le portage salarial et le statut de chômeur ? D’après certaines instances, près de 35% des entrepreneurs sont au chômage. Cela peut sembler curieux, qu’un créateur d’entreprise soit justement enregistré en tant que demandeur d’emploi.

ÊTRE AU CHÔMAGE ET EN MÊME TRAVAILLER SEMBLE ÉTRANGE

Travailleur et chômeur une réalité

Pour certains, il peut paraître étrange d’être en même temps un travailleur et avoir le statut de chômeur. Sans être une généralité, c’est possible grâce au portage salarial. La seule alternative à cette observation est l’adoption du portage salarial. Ainsi, on peut soupçonner qu’il peut être cumulé avec le chômage. Mais dans la pratique, dans le secteur de l’immobilier, comment est-il possible de percevoir en même temps les aides au chômage et le salaire versé par une société de portage ?

COMMENT FONCTIONNE LE PORTAGE SALARIAL ?

C’est la première question à se poser

La 1ère question à se poser c’est effectivement comment fonctionne le portage salarial ? On le sait, le portage salarial est un statut d’indépendant qui dans l’immobilier se généralise. Il s’agit d’une alternative qui peut conduire à la création d’une auto-entreprise. Il permet au professionnel de jouir d’une liberté sans pareille tout en conservant les avantages sociaux qui font la force du salariat. Au nombre de ces avantages sociaux figurent les Allocations chômage appelées communément ARE*. Ainsi, après avoir perdu un emploi salarié, le professionnel peut percevoir ses allocations chômage tout en étant inscrit en tant que salarié porté. Les aides serviront justement à trouver des opportunités de travail.Dans le secteur de l’immobilier des missions sont proposées par les agences et les réseaux immobiliers. Il faut pour accepter ces missions que certaines conditions soient remplies. Il faut par exemple que la mission proposée ne soit pas un emploi déguisé, que l’indépendant qui va assurer cette mission apporte clairement une prestation qui n’est pas présente dans l’entreprise.

COMMENT PERCEVOIR SON ALLOCATION CHÔMAGE DANS CES CONDITIONS ?

Mode d’emploi et particularités

Avant toute chose, le salarié porté doit être reconnu comme étant sous contrat de travail avec une société de portage salarial. Ensuite, il pourra consommer les ARE s’il est admis que la nouvelle activité est pratiquée partiellement et que le salaire perçu ne dépasse pas 70 % du montant de référence. Il faut également que le porté soit rigoureusement inscrit comme demandeur d’emploi auprès du Pôle Emploi. Sous ces conditions, le salarié porté est considéré comme étant un chômeur en recherche d’emploi et parfois à temps partiel. Il devra alterner ses missions et donc combler ce temps en cherchant un nouvel emploi salarié.

Les bénéfices du portage salarial pour un chômeur partiel

Ainsi la méthode est claire. Pour toucher l’ ARE en étant salarié porté, il faut devenir entrepreneur à temps partiel. Cela signifie aussi que l’on touche partiellement les ARE. L’État voit en cette alternative un moyen de gonfler les revenus et de faciliter le retour à l’emploi. Le portage salarial étant un statut qui peut être facilement et aisément cumulable avec le salariat. L’entrepreneur peut proposer ses services en portage et travailler librement, sans contrainte. Pour toucher les indemnités il doit travailler un maximum de 110 h par mois. Le reste du temps, il est déclaré comme chômeur ou plus tard salarié. Il peut aussi travailler plus d’heures, ses allocations chômage seront recalculées et même gelées pour reprendre à la fin de sa mission. Et c’est là le plus grand bénéfice du portage salarial.

D’autres avantages pour l’entrepreneur salarié porté

Le portage salariat dans le secteur de l’immobilier, ne permet pas seulement d’entreprendre tout en percevant les allocations chômage, il est également un tremplin vers la création d’entreprise proprement dite. Il permet de tester une activité sans perdre les avantages sociaux et sans engager son patrimoine. Il permet aussi de faire l’impasse sur les contraintes liées à la création et à la gestion d’une entreprise. Car, en effet, c’est la société de portage salarial qui s’occupe de toute la gestion administrative de l’activité permettant au professionnel de se concentrer sur le cœur du métier. Mais aussi de continuer son activité salariale partielle. Le plus important pour l’indépendant est de bien choisir la société de portage salarial qui va l’accompagner. Cette dernière doit être à même de suivre et de conseiller efficacement le salarié porté dans toutes ces démarches.

EN CONCLUSION

Pour conclure, il est tout à fait possible de cumuler le portage salarial et le chômage. Il suffit de respecter certaines conditions données. Par ailleurs, il s’agit d’une alternative très intéressante qui mérite d’être sérieusement explorée.

ARE* = Aide au Retour à l’Emploi

Article rédigé par l’équipe Freecadre Immobilier

Crédit photo : Licence accordée